Comment choisir un bon notaire ?

Quel que soit votre statut : acheteur ou vendeur, vous avez une large liberté de choisir votre notaire selon votre conviction personnelle. Évitez de se tromper, car n’oubliez pas que ce dernier joue un grand rôle d’accompagnateur dans plusieurs étapes de votre projet immobilier. Donc, vous devez le choisir selon des qualités bien déterminées.

La compétence

Tous les notaires ont les compétences d’intervenir dans tous les domaines qui vous intéressent.  Par exemple, la succession, la famille, l’immobilier et autres. Mais, il est préférable de choisir un notaire qui se spécialise dans un  secteur particulier afin de garantir son efficacité.

Un bon officier public a la capacité de vous convaincre de sa compétence à traiter convenablement votre cas, car il connaît à la lettre les démarches à suivre et il a une technique de travail très impressionnante. L’efficacité doit être combinée avec la rapidité pour pouvoir accélérer votre dossier.

La pédagogie et la disponibilité

Un bon notaire doit être capable de vous expliquer clairement les différents termes juridiques difficiles afin d’aboutir à sa compréhension exacte par les clients. Il doit faire une traduction simple et précise pour que l’intéressé soit en connaissance de cause.

Par exemple, les effets d’un acte, la procédure juridique, etc. La qualité d’écoute et de communication est aussi des atouts. Un notaire idéal doit être disponible à tout moment pour répondre à toutes vos interrogations par mail, téléphone ou rendez-vous.

La transparence

Un officier public doit être loyal envers son client c’est-à-dire s’il ne peut pas prendre en charge votre dossier, il a l’obligation de refuser pour éviter une perte de temps au concerné. Dès l’entretien, il doit aussi avertir à l’avance à son client le montant exact de tous les frais  nécessaires à la réalisation du projet. La qualité d’un notaire est aussi la discrétion totale, car il faut respecter le secret professionnel. Ce qu’ils voient et entendent restera entre eux.

Où trouver un bon notaire ?

Presque dans tous les endroits où vous allez, vous trouverez un notaire, mais pour avoir le plus qualifié de tous, il faut :

  • Privilégier le bouche-à-oreille : la profession de notaire est un métier libéral. Alors pour tisser leur réputation, les clients satisfaits de leur service peuvent le communiquer à un autre dans le besoin et ainsi de suite. Donc, le bouche-à-oreille est un moyen très efficace afin de choisir votre notaire.
  • Se renseigner au sein des organismes compétents : si vous êtes à la recherche d’un notaire idéal, vous pouvez demander l’aide du conseil supérieur du notariat ou les chambres départementales des notaires ou encore consulter l’annuaire des notaires, etc.
  • Choisir un notaire à proximité de votre bien immobilier : la compétence d’un notaire est étendue sur tout le territoire français, donc, vous pouvez opter pour un notaire qui se trouve très loin de votre bien, car il bénéficie de votre confiance. Mais avec les frais de déplacement qui s’ajoutent aux coûts de votre projet, les dépenses seront énormes. Alors, nous vous conseillons de prendre un officier public le plus proche.

Le clerc de notaire

Dans le domaine du notariat, il existe une appellation qui désigne les personnes effectuant une certaine forme de tache extrêmement importante pour leur hiérarchie. Ces personnes sont appelées des clercs. Quels sont leur rôle et leurs compétences? Quelles sont les études à suivre? Voici quelques éléments de réponses pour vous éclairer sur une profession encore mal connus.

Qu’est-ce qu’un clerc de notaire ?

Le clerc de notaire est l’appellation qui désigne le principal collaborateur du notaire. Il s’agit de la personne qui prend en charge presque la totalité des dossiers et qui diligente les travaux de recherche. Le clerc de notaire joue donc un rôle important dans l’office notarial. Il est chargé de l’accueil des clients, du recueil de leur requête et de la constitution des dossiers, des actes et des contrats. Le clerc supervise du début à la fin le processus de constitution de l’acte notarial. Il est chargé de prodiguer des conseils aux clients et si l’occasion se présente, de clarifier quelques termes juridiques afin que les clients s’y retrouvent un peu plus. Cependant, aussi important qu’il soit, les fonctions du clerc s’arrêtent au travail d’authentification qui revient au seul notaire.

Les qualités du clerc

Le sens de l’organisation est primordial pour un clerc qui est amené à gérer plusieurs dossiers à la fois. Le clerc doit aussi avoir une bonne qualité relationnelle, car c’est avant avec lui que les clients vont avoir affaire. Il est donc important qu’il ait un sens de l’écoute, d’analyse et de synthèse. Le clerc doit aussi être rigoureux dans son travail, car la constitution des dossiers et des contrats requiert une attention toute particulière et de la minutie dans la qualité du travail qui sera présenté au notaire. Il doit par-dessus tout avoir une bonne connaissance du droit du travail, car la majorité des dossiers qu’il aura à traiter auront un rapport avec ce domaine.

La formation à suivre

Pour devenir clerc, il faut opter après le BAC pour un BTS notariat. La formation est disponible dans les Instituts des métiers du notariat, certains lycées et les établissements privés spécialisés dans ce domaine. Après une formation de deux ans, il faudra obtenir la Licence pro métiers du notariat. À partir de cet instant, il faudra tenter d’obtenir le Diplôme de l’Institut des métiers du notariat. Ce diplôme, le dernier dans votre cursus vous conférera plus de chance pour travailler dans un office notarial.